Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 19:39
 
L’Ecole italienne en France ne parle pas de Mafia  
 
   
 
  Lettre ouverte au Proviseur du Lycée scientifique “Leonardo da Vinci” de Paris

“La mafia tue, le silence aussi”, on pouvait lire sur la banderole que les amis de Peppino Impastato, le journaliste tué par la mafia en mai ’78, brandissaient comme un drapeau en accompagnant leur copain jusqu’à sa dernière demeure. 
On pouvait croire que le temps avait changé les choses. Société civile, associations, médias et écoles montraient une plus grande prise de conscience en se révoltant contre qui avait élu l’omertà, ou la lois du silence, première règle à respecter. 
Depuis quelques temps nous assistons à un phénomène préoccupant. Des représentants de l’antimafia, sous toutes ses formes, sont impliqués dans des faits illégaux. 
Sans compter les films qui ont comme protagonistes des mafieux et les livres qui racontent la vie de condamnés à vie et de repentis. Et pourquoi pas des marches ou des manifestations en leur faveur afin de dédouaner et légitimer les mafias ?
Prenons l’exemple du fils de Bernardo Provenzano, le boss en train de purger sa peine de prison à vie pour son implication dans les tueries dans lesquelles on trouvé la mort les magistrats Giovanni Falcone e Paolo Borsellino, qui a prit l’initiative d’accueillir des touristes américains pour lesquels il se transforme en guide en leur montrant la Sicile de son père en racontant son histoire. 
Et le victimes de la mafia ? Oubliées ! L’espace d’expression accordé à leurs familles qui réclament justice est restreint. Les occasions de rencontre sont peu nombreuses. 
Par contre, jusqu’à présent, les écoles ont joué un rôle important en permettant à nous, les familles des victimes innocentes de la mafia, de faire connaitre les histoires de nos proches afin de sensibiliser les jeunes à la légalité.
Le refus du Proviseur de l’Institut “Leonardo da Vinci” de Paris – le seul lycée italien – d’organiser une rencontre avec les étudiants, nous déçoit à tel point que nous avons décidé d’écrire une lettre ouverte (envoyé à qui de lois) concernant un fait qui, en plus d’être regrettable, dans ce cadre précis devient alarmant. 
En Italie, les écoles ont toujours permit les rencontres avec les étudiants ainsi que des écoles françaises qui nous ont accordé la possibilité d’organiser des rencontrent sur le thème de la mafia et de ses conséquences sur la société.
Nous espérons que le choix du lycée scientifique “Leonardo da Vinci” de Paris reste un épisode isolé de manque d’intérêt envers un phénomène qui mérité une toute autre sensibilité et nous rappelons que le silence et l’isolement augmentent la vulnérabilité de ceux qui se battent vraiment contre la mafia e non seulement par un intérêt théorique.

Au nom des nombreuses familles de Victimes innocentes de la mafia:
Nicolò Miraglia Président de la Fondazione Accursio Miraglia Giuseppe Ciminnisi Coordinateur National Familiari Vittime di mafia - Ass. “I Cittadini” 
En Italie:

http://www.antimafiaduemila.com/2015040354487/parla/la-scuola-italiana-in-francia-non-parla-di-mafia.html 

et d'autres journaux et blogs...
 
 
  -- envoyé par Gian J. Morici (gianjosephmorici@virgilio.it)  

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>