Je poserais la question à un autre niveau : si les Français portent peu d'attention à leurs défunts et à leurs scépulture, c'est eux-mêmes et leur décadence civilisationnelle qu'ils doivent contempler. Une société qui "oublie" ses morts est prête pour la fourrière. Ainsi, tandis que les chrétiens feront de la place, que leurs familles se débarrasseront des anciens au crématorium, les "carrés" musulmans s'élargiront dans les cimetières, et seront, eux, défendus pied à pied par la "communauté". Dans la mort aussi, le Remplacement est en marche.