Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 08:33

Marianne

Régis Debray: "je crains une école qui reproduirait les vices du monde extérieur"

Mardi 28 Avril 2015 à 11:53

Régis Soubrouillard

 

 

Pourquoi s’inquiéter de la fin de l’enseignement de deux langues déjà mortes qui entrainerait leur extinction définitive ? La question était posée ce matin sur France Inter au philosophe Régis Debray qui alors que se profile la réforme du collège a tenu à rappeler à la gauche certaines évidences  : «  Il y a deux fondamentaux, l’effort de l’élève et l’autorité du maître. Ca paraît banal mais l’enseignement est un lieu d’exigence. On l’admet pour le sport. On ne fait pas un 100 mètres en douze secondes sans exercice, sans persévérance, sans répétition.  Il faut acquérir des disciplines. La civilisation, ça n’est pas le nutella, c’est l’effort. Et l’autorité du maître est fondée sur le savoir, le maître sait des choses que l’élève ne sait pas et donc il y a une hiérarchie. Elle est fondée sur le travail et sur l’effort qui sont plutôt des valeurs de gauche me semble-t-il. Et quand on attaque la mère, le latin, je crains pour la fille, le français ».

A travers cette réforme, Régis Debray craint surtout de voir l’école reproduire les « vices du monde extérieur : zapping, surfing, cocooning, marketing qui feraient de l’élève un client ».  Et de se moquer par ailleurs du jargon d’expert de cette pseudo-science pédagogiste qui « croit être science parce qu’elle jargonne » : « on ne dit plus parent d’élève, on dit géniteur d’apprenant, on ne dit plus crayon, on dit outil scripteur ».

«PLUS IL Y A DE NOUVEAU, PLUS IL FAUT AVOIR DE LA MÉMOIRE»

Pour autant, Régis Debray ne veut pas non plus d’une école qui vivrait dans un passé glorieux largement mythifié : « il ne faut pas cultiver une sorte d’aristocratisme littéraire, les conditions ont changé : hétérogénéité des classes, nouveaux outils numériques dont il faut absolument se servir  mais l’informatique est à son maximum quant on a culture pré-informatique qui vous aide à s’en servir. Donc la panacée n’est pas l’ordinateur. L’enseignement c’est toujours une transmission d’homme à homme pas un téléchargement de contenus ».

D’ailleurs à la question de cette école mythifiée, l’écrivain refuse l’opposition entre le modernisme et le conservatisme : « Rimbaud a révolutionné la poésie mais il était le premier en vers latins et à chaque pas  en avant de la société, vous avez une sorte de retour aux sources. Le temps n’est pas fait avec du nouveau qui efface l’ancien. Plus il y a de nouveau, plus il faut avoir de la mémoire. Notre société s’est abonnée au léger mais il y a du lourd et l’histoire est lourde ».

Partager cet article

Repost 0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>