Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 18:48

Moi fonctionnaire français…

Moi fonctionnaire français, je vais de nouveau faire grève ce mardi 26 janvier. Cette fois-ci, j'ai décidé de protester contre l'immobilisme du gouvernement.

Moi fonctionnaire, je suis contre les inégalités. Je suis donc lassé de mon statut. Je suis en train de me scléroser dans mon activité professionnelle car je sais que j'ai un emploi garanti à vie. Je sais que, quoi qu'il arrive, j'aurai un salaire tout à fait correct jusqu'à ma retraite et qui augmentera en fonction de l'ancienneté. J'aurai aussi une pension plus élevée que celle du privé car elle représentera 75 % sur mes 6 derniers salaires mensuels.

Moi fonctionnaire, j'aimerais être comme les autres. J'ai honte d'avoir des privilèges alors que la France compte plus de 5 millions de chômeurs. Je veux être solidaire et bénéficier du même régime que dans le privé. Comme c'est le cas pour les fonctionnaires britanniques, allemands, suisses, suédois ou même italiens. Il n'y a aucune raison pour que cela ne soit pas aussi le cas pour moi.

Moi fonctionnaire, je suis contre les injustices. Je trouve anormal que l'État - c'est-à-dire les contribuables - me prenne en charge. J'aimerais pouvoir prendre des initiatives, faire entrer l'esprit d'entreprise dans l'administration. Pour cela, j'aimerais plus d'autonomie et de responsabilité. J'aimerais qu'on évalue les résultats de mon administration et que mon travail soit soumis à la concurrence. Je veux que mon «service public» soit un service comme les autres, jugé par les consommateurs.

Moi fonctionnaire, je veux travailler plus. Je ne veux pas avoir jusqu'à quatre semaines de vacances de plus que dans le privé et de nombreuses journées libres. Je veux avoir la liberté de mon temps de travail et ne plus être obligé de «prendre» mes 35 heures. J'ai honte de voir que mon temps de travail est le plus faible de tous les pays riches de l'OCDE.

Moi fonctionnaire, je ne veux plus appartenir à un des 380 «corps» de la fonction publique. Nous ne sommes pas du bétail réparti dans les hangars. Je veux être un employé comme les autres.

Moi fonctionnaire, j'aimerais avoir un vrai chef comme le PDG d'une entreprise. Quelqu'un qui ait le pouvoir de prendre des décisions, d'améliorer notre efficacité et nos résultats et non plus un haut fonctionnaire qui ne pense qu'à son avancement.

Moi fonctionnaire, je proteste contre l'inaction de ceux qui nous gouvernent et qui ont peur de faire la moindre réforme. C'est une faute professionnelle. Je vois ce que font les autres pays et me dis qu'il n'est pas normal que tout cela n'arrive pas en France. Partout, mes collègues ont changé et il n'y a plus de différences entre eux et le reste de la population active.

Moi fonctionnaire, je ne veux plus être différent et je ne veux plus qu'on m'accuse de vivre sur le dos des contribuables. Je ne veux plus coûter, moi et mes collègues, jusqu'à 280 milliards d'euros/an! C'est trop! C'est 150 milliards d'euros de plus qu'en Allemagne!

Moi fonctionnaire, je fais grève pour que tout cela change. Je veux que l'État soit réformé et que l'économie française redémarre. Nous les fonctionnaires, nous devrions être les premiers à donner l'exemple.

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>