Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 23:20

Le Figaro

La venue du chanteur, dont certaines chansons font scandale, avait suscité une vague de protestation, notamment à l’extrême droite.

EUGÉNIE BASTIÉ

COMMÉMORATION Après trois jours de polémique, de mobilisation sur les réseaux sociaux, de pétitions et de prises de position politiques, la mairie de Verdun a finalement décidé d’annuler la venue du rappeur Black M à Verdun. Selon L’Est républicain, la décision a été prise jeudi soir lors d’une réunion à la mairie. Dans un communiqué, le maire Samuel Hazard dénonce « une polémique d’ampleur sans précédent (qui) a été orchestrée ». « Nous assistons à un déferlement de haine et de racisme », juge l’édile. « Nous sommes alertés par les services de l’État de risques forts de troubles à l’ordre public. » En conséquence, « la majorité municipale et le maire de Verdun, en concertation avec la région et le département, sont contraints d’annuler le concert », précisé le maire (PS) Samuel Hazard.

La venue du rappeur, dont certaines chansons font scandale, avait suscité une vague de protestation, notamment sur les réseaux sociaux, ou le hashtag #VerdunSansBlackM avait fait florès. Dans une chanson de 2010 du groupe Sexion d’Assaut, Black M chante un couplet à propos de la France, dans lequel, s’adressant à ses parents, il dit : « J’me sens coupable/Quand j’vois tout ce que vous a fait ce pays kouffar. » « Kouffar » est un terme péjoratif, qui signifie « mécréants », utilisé notamment par les djihadistes pour désigner les Occidentaux.

De nombreux politiques, quasiment exclusivement de droite, avaient protesté. Parmi eux : Robert Ménard, Marion Maréchal-Le Pen, Nadine Morano, Florian Philippot, Hervé Mariton et François Fillon ont fait part de leur opposition.

Le petit-fils d’un poilu avait même décidé de porter plainte pour faire annuler le concert. De qui venait l’initiative ? La mairie et l’État se renvoient la balle. L’édile déplore avoir été « lâché » par l’État. « Finalement, j’ai été lâché », raconte-t-il dans L’Est républicain. « Ce n’est ni l’État, ni le gouvernement, ni le président de la République qui ont choisi tel ou tel chanteur », avait déclaré jeudi à l’AFP le secrétaire d’État aux Anciens combattants Jean-Marc Todeschini. « Le nom a été proposé par l’État ! », avait rétorqué Samuel Hazard, qui affirme que la décision a été prise collégialement, par « le comité interministériel Verdun 2016 en avril, avec la Mission du centenaire, l’État, le département et les collectivités ». La Mission du centenaire, organisme public chargé des commémorations, avait affirmé qu’elle n’accorderait pas les 67 000 euros de subventions demandés par la mairie pour payer le concert qui devait coûter 150  000 euros.

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>