Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 23:33

A quelques jours de son déplacement en Algérie,

Le chef de l'État rend hommage aux victimes d'une «sanglante répression».

François Hollande s'engage sur le terrain de l'histoire de la guerre d'Algérie, délicat entre tous pour les politiques. Le président a déclaré mercredi, dans un communiqué, que «la République reconnaît avec lucidité» la «sanglante répression» qui, «le 17 octobre 1961», à Paris, a coûté la vie à «des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance». «Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes», a ajouté Hollande. C'est la première fois que la plus haute autorité de l'État engage la France sur ce sujet, même s'il ne va pas jusqu'à présenter des excuses.

Le 17 octobre 2011, au cours de la campagne présidentielle, François Hollande avait estimé que ce drame avait été «occulté des récits historiques» et qu'il était «important de rappeler ces faits».

Hollande se soumet aux exigences du FLN. Jusqu'où ira-t-il?

 

Pour sa part, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, demande à la France de présenter des excuses pour la guerre d'Algérie dans son ensemble. Une proposition de loi des sénateurs communistes, qui consacre le 19 mars 1962 comme journée du souvenir de toutes les victimes de la guerre d'Algérie, sera débattue au Sénat le 25 octobre .

On a le sentiment que ce gouvernement cherche à raviver les sujets qui clairement divisent les Français. Au lieu de rassembler, François Hollande cherche à les diviser en permanence. (E.Ciotti)

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>