Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 06:51

Bd Voltaire

Marie Delarue

 

Retenez bien la date du 18 juin 2014, elle marque une première dans l’histoire : celle de l’apparition d’une grande figure de la littérature nationale comme personnage le plus « niqué » sur les réseaux sociaux.

J’ai nommé Victor Hugo, poète, dramaturge, romancier, homme politique, peintre, académicien et grand amoureux de la vie. Le grand « Totor », patriarche à la barbe fleurie, que la nation éplorée accompagna en grand deuil jusqu’au Panthéon le 31 mai 1885, en ce lieu dévolu aux « grands hommes » par « la patrie reconnaissante ».

Elle a bien changé, la patrie !

Le crime de Victor Hugo, 129 ans après sa mort ? Avoir alimenté ce 18 juin le sujet de l’épreuve anticipée du bac français des premières S et ES. Au menu, « Crépuscule », un poème issu des Contemplations. Un texte au sombre romantisme où « l’herbe s’éveille et parle aux sépulcres dormants ». La vie, la mort, le monde d’en bas et celui d’en haut…

Avant de poursuivre, signalons que les sections S et ES sont censées représenter les « bons élèves » de l’Education nationale appelés à poursuivre sur la dure route du savoir. Mais voilà, Victor Hugo, pour nombre d’entre eux, c’est de l’hébreu. Pire que cela : du cunéiforme informe. Déjà, le mot crépuscule est pour beaucoup un inconnu à la figure barbare, alors commenter les visions allégoriques du poète au seuil de la tombe, c’est pire que traverser le détroit de Behring à la nage…

Et c’est qu’ils lui en veulent. Salement. De vrais petits teigneux, tous ces bacheliers à la triste figure. Du coup, à peine sortis de l’épreuve, ils se sont lâchés. Une véritable explosion dans ce style fleuri qui leur est propre, réussissant à faire de Victor Hugo le sujet le plus commenté sur Twitter ce mercredi 18 juin en fin d’après-midi.

Voici donc, pour reprendre le joli titre du Huffington Post, un petit extrait des « Misérables du bac français » :

« Tu pu vraiment enfoiré, avec ton crépuscule du cul là ! »
« Un bel enfoiré avec ton Crépuscule à la con »
« Victor Hugo c’est un baisé dans sa tête ! Un discours entre un brin d’herbe et une tombe… »
« Victor Hugo, c’est un fils de pute »
« Nique ta mère Victor Hugo »
« Quelqu’un peux dire à Victor Hugo d’aller sfaire enculer et des dles fumer ses brins d’heber »
« Moi perso, je nique Victor Hugo »
« Crépuscule de merde, Victor Hugo, tu fais chié à écrire des poèmes comme sa ! avec ta nature, ta vie et ta mort à deux balles ! »
« Le texte de Victor Hugo il était sale chaud , c’st vraiment un fils de pute celui la »
« Victor Hugo si j’te croise dans la rue t’es mort »
« Nike ta mère Victor Hugo et Nike la mère à tes de potes aussi pd »
« J’avoue Victor Hugo il est pas tout seul dans sa tête. Genre le mec il compare l’amour a un tombeau »
« Victor Hugo je te retiens salopard ! Y’a rien a dire pr un commentaire sur ta poésie ou ca parle d’une tombe et d’1 brin d’herbe »
« Victor Hugo il est compliqué comme garçon wesh pk tu casse les couilles avec ton crépuscule mon frère »
Etc. (Plus de 20.000 tweets).

Jusqu’ici, il fallait attendre les corrections du bac pour voir sortir les bêtisiers. Plus besoin : la connerie hargneuse et militante entretenue sur les bancs de l’école prend désormais les devants. D’habitude, ce grand moment culturel me fait plutôt rire. Mais là, j’avoue, j’ai l’humour qui s’émousse !

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>