Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 17:39

 

     

Par

À la une du Point.fr

 

 

 

 

 

Il n'y a pas eu de communiqué officiel, et pour une fois, le tam-tam gouvernemental a été mis en sourdine. Le rapport annuel de l'Observatoire des finances locales a été discrètement diffusé sur Internet et aucun ministre n'a eu le courage d'en faire état. Et pour cause : on y reconnaît que les dépenses des collectivités locales en 2013 ont augmenté de 3,2 %, soit une hausse du même ordre et sur la même pente que pour les années 2012 et 2011.

LIRE aussi notre article "Les collectivités locales n'en finissent plus d'augmenter leurs dépenses"

Le journal Les Échos, qui a levé le lièvre, en a publié les principaux éléments dans son édition du 28 juillet. Accablant ! Les communes ont augmenté globalement leurs dépenses de 4,5 % (les départements de 1,1 % et les régions de 2,6 %). À l'intérieur de ces dépenses générales, les investissements communaux ont littéralement explosé de près de 8 % en raison des élections municipales de mars 2014. C'est un phénomène bien connu : dès qu'une élection se profile à l'horizon, on ouvre les vannes. Les élus concernés font la sourde oreille à tous les conseils de modération. La fièvre électorale les emporte et tous les moyens sont bons pour se faire réélire. Ils sont comme des drogués à la recherche du nirvana et ils n'écoutent plus personne !

Une dette treize fois plus élevée en deux ans !

Pendant cette année 2013, les impôts locaux ont progressé de 4,6 %, ce qui est déjà anormalement élevé, mais comme ce n'était pas suffisant, et alors même que la Constitution les oblige à équilibrer strictement leurs recettes et leurs dépenses de fonctionnement, nos collectivités locales ont augmenté leurs dettes, les faisant passer de 700 millions d'euros en 2011 à 9,2 milliards en 2013 ! Treize fois plus ! Treize fois la mise comme au casino !

Le pire comme toujours, ce sont les recrutements de fonctionnaires territoriaux qu'il faudra payer pendant toute leur vie et même au-delà, à cause des généreuses pensions de réversion de la fonction publique à verser aux conjoints survivants. L'Observatoire reconnaît une hausse de 3,1 % des frais de personnel des collectivités et l'explique pour un tiers par les cadeaux de la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu à ses chouchous les fonctionnaires de catégorie C et pour deux tiers par la poursuite des embauches.

LIRE aussi notre article "Fonction publique : il faut débrancher Lebranchu !"

On ne connaîtra pas avant début 2015 le chiffre précis des fonctionnaires territoriaux au 31 décembre 2013 fourni par l'Insee, mais le rapport reconnaît que "les effectifs ont continué à progresser en 2013" et que cette progression devrait être du même ordre que l'année précédente.

Une addition irréversible

Que dire, que faire ? C'est purement et simplement de l'assassinat économique. On distribue des jetons de casino à des irresponsables, alors qu'on devrait les empêcher de jouer à la roulette, a fortiori à la roulette russe. Un fonctionnaire lambda dans la territoriale va coûter à la France 2,5 millions d'euros en moyenne pour toute une vie, en y incluant les prolongations des réversions. Les collectivités locales avaient recruté 31 000 fonctionnaires de plus en 2012, selon l'Insee. Pour environ 30 000 fonctionnaires territoriaux supplémentaires en 2013, l'addition finale, lointaine mais irréversiblement engagée, sera de l'ordre de 75 milliards d'euros qui viendront grossir la dette de la France.

Il faudrait couper les vivres à ces inconscients, mais apparemment ce n'est pas la solution retenue par les distingués membres de notre aréopage élyséen et "matignonesque" qui ne pensent, ces temps-ci, qu'à jouer avec leur nouvelle carte de France, laquelle, encore une fois, finira par coûter plus cher après qu'avant. Si cela n'était pas si triste, on pourrait faire un pari. Hélas...

8
84
214

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>