Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 07:26

BIZARRE, vous avez dit BIZARRE ? Comme c'est BIZARRE !

 Les Echos
Par Vincent Collen | 10/12 | 06:00

Les arrêts maladie d'une journée ont chuté de 40 % en 2012.
La suppression du jour de carence dans la fonction publique en 2014 devrait mettre fin à cette tendance.


Hôpitaux, collectivités locales : le jour de carence a fait chuter l\'absentéisme

L'instauration d'une journée de carence pour les arrêts maladie des fonctionnaires a fait chuter l'absentéisme de courte durée de façon spectaculaire. En 2012, le nombre d'absences d'une journée a reculé de 41 % dans les hôpitaux (hors les 32 gros CHU) et de 43 % dans les collectivités territoriales, selon les données de Sofaxis, un courtier en assurances pour la fonction publique. C'est la première baisse enregistrée depuis six ans. Du coup, toutes durées confondues, la fréquence des arrêts est retombée à son niveau de 2007 dans les hôpitaux, un peu au-dessus dans les collectivités (voir graphique).

Même si de telles données ne sont pas disponibles pour les fonctionnaires d'Etat, il y a là de quoi relancer la polémique qui oppose le gouvernement et la droite sur cette journée de carence. Instaurée par Nicolas Sarkozy au 1er janvier 2012, elle sera supprimée à partir du 1er janvier 2014. « La tendance constatée en 2012 devrait donc se confirmer en 2013, mais pas l'an prochain », explique Pierre Souchon chez Sofaxis. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, conteste ces chiffres : « Les enquêtes menées n'ont pas montré de réduction significative des absences de courte durée. L'instauration du jour de carence était injuste, inutile et inefficace », dit-elle. Selon le gouvernement, la proportion d'agents en arrêt de courte durée est passée de 1,2 % à 1,1 % pour l'Etat, de 0,8 % à 0,7 % à l'hôpital, et elle est restée stable dans les collectivités, à 1,1 %. Ces chiffres ne contredisent pas forcément ceux de Sofaxis, car les arrêts courts comprennent les absences jusqu'à 15 jours.

Les employeurs se sont battus, en vain, pour le maintien du jour de carence. « La prise en charge des patients est mieux assurée grâce à des équipes plus stables et des économies significatives ont pu être dégagées », estime la Fédération hospitalière de France, qui défend les 1.200 établissements publics de santé. Les syndicats, au contraire, se félicitent de sa suppression.      

        

Vincent Collen

Public, privé : des règles différentes
Depuis le 1er janvier 2012, en cas de congé pour maladie non professionnelle, le premier jour d'arrêt n'est plus rémunéré dans la fonction publique. La loi de Finances pour 2014 prévoit la suppression de cette journée de carence. Dans le secteur privé, le délai de carence est de trois jours. .

 

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>