Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 08:48

Bd Voltaire

Monsieur le Président. Comme vous je suis un républicain. Je n’ai pas voté pour vous mais en tant que démocrate, j’ai accepté le verdict des urnes et le choix d’une majorité de mes compatriotes. Je n’avais aucune animosité envers vous avant votre accession au pouvoir et vous m’étiez même sympathique pour ne rien vous cacher. La façon dont vous traitaient vos collègues du Parti socialiste, parfois d’une manière virulente, me donnait envie de défendre « le plus faible ». Je n’aime pas l’injustice.

C’est parce que l’injustice me révolte viscéralement que je vous demande aujourd’hui de démissionner.

Je ne vous demande pas cela parce qu’une partie de la droite, de l’extrême droite, de l’extrême gauche et sans doute une partie de la gauche (mais sous couvert d’anonymat) le demande, mais parce que c’est une question de survie. Une question de survie pour mon pays, notre pays Monsieur le Président. Certes, les institutions ne vous y obligent pas et certes, vous avez été élu pour 5 ans. Pourtant, dans le monde de l’entreprise, lorsqu’un employé de convient pas, il est mis à la porte, CDD ou CDI. Vous êtes notre employé. Votre mission était de redonner de l’espoir, nous redonner de la fierté, nous rassembler, nous donner du travail, bref retrouver la France que l’on aime.

Sur tous ces points vous avez failli et de mémoire c’est une première. Aucun Président avant vous n’a eu autant de zéros pointés. Vous avez divisé les Français sur tous les sujets de société. Vous avez aggravé le chômage, vous avez littéralement saigné à blanc les classes moyennes qui croulent sous des impôts qui les asphyxient. Vous avez décrédibilisé notre pays aux yeux du monde entier avec vos escapades nocturnes et votre obsession de "punir" Messieurs Poutine ou Al Assad alors que l’ennemi était ailleurs. Vous avez donné l’impunité aux délinquants avec vos signaux négatifs à la justice. Vous avez nommé des ministres qui se sont comportés comme des truands. Vous avez entravé la liberté d’expression à plusieurs reprises. Vous n’avez pas assuré l’indépendance de la justice. Vous nous avez menti les yeux dans les yeux. Vous nous méprisez, nous les « sans dents ». Car vous avez beau nier et j’ai beau ne pas porter Madame Trierwieller dans mon cœur, je ne vois aucune raison de sa part d’inventer une telle expression et la déontologie associée à sa profession laissera toujours le bénéfice du doute face à des hommes politiques prêts à tout pour s’accrocher au pouvoir.

Monsieur le Président, avec 77% (ou plus) de l’opinion contre soi on ne peut plus gouverner et vous le savez mieux que moi vous qui l’avez écrit. Il n’y a que dans les dictatures qu’un despote ose s’accrocher de la sorte à son trône. Nous allons dans le mur et nous y allons en klaxonnant. Votre méthode n’est pas la bonne, votre entourage n’est pas le bon et votre personnalité est écornée de manière définitive. Vous n’apportez plus que souffrance et humiliation à ce pays.
Je vous en conjure : s’il vous reste une once d’intérêt général et si vous aimez autant la France et les Français que vous voulez bien le dire à l’aide de vos communicants, laissez votre place. Ce sera difficile, il y aura forcément une crise de quelques semaines, mais cette crise sera incomparable avec celle qui se profile en 2017 voire avant tant le peuple est à deux doigts de descendre dans la rue.

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>