Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:49


En cas de victoire de la gauche c’est un scénario noir qui frappera la filière nucléaire. La France a beaucoup à perdre. Elle est de loin le pays d’Europe le plus engagé dans l’atome civil. Cette filière d’excellence emploie environ 350 000 personnes.

D’ici à 2020 l’Union européenne devra investir 1100 milliards d’euros pour assurer la continuité électrique, éviter les black-out. Dans ce contexte les acteurs économiques et les investisseurs ont beaucoup de mal à comprendre comment la France, très endettée et dont la croissance est faible , peut avoir intérêt à se priver d’électricité peu chère et à menacer une filière industrielle d’excellence.

Avec l’Accord électoral PS/Verts sur le nucléaire : la note va être salée pour la France et les Français
 

 Le PS et les Verts sacrifient l’intérêt général sur l’autel des alliances électorales
Avec la fermeture de 24 réacteurs contre l’assurance pour les Verts d’avoir « 25 députés » en cas de victoire de la gauche, les Verts ont clairement passé un troc de 1 député pour 1 réacteur nucléaire fermé. 

 Fermer 24 réacteurs nucléaires, c’est 50% de hausse sur la facture d’électricité 

 Fermer 24 réacteurs, c’est acter un gigantesque plan social

En supprimant 24 réacteurs, ce sont donc 8500 emplois directs qui sont supprimés et selon EDF 400 000 emplois directs et indirects sont menacés par le plan de réduction. Au total, dans le marchandage PS-Verts, 1 siège de député Vert coûte 16500 emplois ! 

 Fermer 24 réacteurs, c’est fragiliser l’une de nos filières industrielles d’excellence 

Fermer 24 réacteurs, c’est augmenter le réchauffement climatique 

- Ne nous servons pas de Fukushima pour oublier Kyoto ! La France n'émet qu’1,6 tonne de carbone par habitant, contre 2,2 pour l'Union européenne, grâce au nucléaire.
- Les énergies renouvelables ne pourront à elles seules compenser l’arrêt de 24 réacteurs, nous devrons acheter du fioul et du charbon : cela augmentera nos émissions de gaz à effets de serre jusqu’à 50%.


 Fermer 24 réacteurs, c’est renoncer à notre indépendance énergétique
- En renonçant à 25% de nucléaire, nous serons obligés d’acheter pour environ 7 milliards d’euros d’électricité par an à l’étranger.

 



 TOUS UNANIMES A PENSER QU'IL S'AGIT D'UNE FOLIE !!!!


Nicolas Sarkozy

« Je ne laisserai pas brader cet avantage, dilapider cet héritage industriel. Ces gens là engagent l’avenir de nos enfants et de notre pays. Le nucléaire , ce n’est pas de la politique, ce n’est pas la gauche, ce n’est pas la droite, ce n’est pas l’opposition, ce n’est pas la majorité, c’est la France !  » 

Jean-François Copé :

Garantir notre indépendance pour préserver l’avenir des enfants de France

Alors que la demande énergétique va croître de 30-40% dans le monde en 20 ans, c’est une folie de vouloir abandonner le nucléaire, la seule énergie qui nous permet d’atteindre un taux d’indépendance énergétique de 50%. Nous n’avons pas aujourd’hui les capacités de compenser une sortie du nucléaire par de l’éolien ou du solaire. Sortir du nucléaire, c’est donc nous placer demain dans les mains des producteurs de ressources énergétiques (pétrole saoudien ou gaz russe) et des spéculateurs. Le marchandage entre le PS et les Verts qui consiste à échanger des sièges de députés contre des fermetures de réacteurs est totalement irresponsable et conduira notamment à un gigantesque plan social et à une augmentation de 50% de la facture d’électricité des Français.

Marine Le Pen :

 «  Sortir du nucléaire aujourd'hui serait une folie !  A terme c'est effectivement une énergie dangereuse, il faut donc garder en vue la nécessité de se séparer du nucléaire. Mais pour l'instant nous n'avons pas assez investi dans la recherche pour que les énergies renouvelables remplacent le nucléaire. Il faut continuer à investir dans la sécurisation des sites nucléaires, dans le retraitement des déchets. Or le caractère extrémiste des Verts consiste à vouloir imposer d'arrêter tout investissement".

Virginie GENSEL. Patronne de la fédération énergie de la CGT :

L'accord conclu entre les Verts et le PS prévoyant la fermeture de 24 réacteurs nucléaires d'ici 2025, est un accord irresponsable. On ne peut pas faire reposer la politique énergétique, l'avenir industriel de la France, sur des considérations d'échanges de circonscriptions, de marchandage de coin de table.. Nous sommes favorables au développement des énergies renouvelables, mais elles ne sont pas en capacité, en l'état actuel, de répondre aux besoins. Il y a en France, 3 ou 4 millions de foyers en précarité énergétique, c'est-à-dire qui consacrent une part importante de leurs ­revenus à s'éclairer et se chauffer. Si les prix de l'électricité augmentent, qu'en sera-t-il pour eux ? Le prix bas du courant en France est aussi un élément de compétitivité pour notre industrie. Ce serait une folie de ne pas terminer l’EPR de Flamanville ! L'EPR de Flamanville est un prototype, une tête de série dont il sera très important ensuite d'analyser le retour d'expérience.

 

DE LUC OURSEL,  président du directoire d'Areva

La politique énergétique de la France mérite mieux

Le débat sur la politique énergétique devrait échapper à toute idéologie pour s'en tenir à la plus élémentaire rationalité. L'arrêt d'ici à 2025 de 24 des 58 réacteurs exploités en France, s'il devait intervenir, aurait de désastreuses conséquences économiques, sociales et environnementales.

>>>> suite


AREVA-PHOTO.jpg

 

. Areva pourrait supprimer 1 300 emplois en Allemagne

(Easybourse.com) Le groupe nucléaire français Areva aurait l'intention de procéder à d'importantes réductions d'effectifs en Allemagne, selon Der Spiegel. De son côté, le ministre de l'Industrie français, Eric Besson, a écarté le risque de suppressions de postes chez Areva en France en ce moment. Dans le cadre d’une restructuration, qui devrait être annoncée le 13 décembre prochain, le groupe français Areva prévoirait 1 300 suppressions d’emplois en Allemagne, d’après Der Spiegel. Cette mesure découlerait notamment de la décision de l’Allemagne de sortir du nucléaire d'ici à 2022.

 


Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans Energies Nucléaire et Renouvelables

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>