Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:39

 

28 mars 2012

Le Figaro

SOLENN DE ROYER

Nicolas Sarkozya annoncé mardi de nouvelles mesures destinées à répondre aux tueries de Toulouse et Montauban. Après avoir reçu à l’élysée les forces de l’ordre ayant participé à la traque de Mohamed Merah, le chef de l’état a souhaité une accélération des expulsions des «extrémistes » étrangers présents en France. «Les extrémistes jouent de notre formalisme administratif, notre devoir est d’être plus efficace » , a-t-il fait valoir.

Le président a rappelé qu’il était intervenu pour que le prédicateur Youssef al-qaradawi (nos éditions de mardi) n’obtienne pas son visa pour se rendre au congrès de l’union des organisations islamiques de France (UOIF), du 6 au 9 avril. «Des prédicateurs qui prennent notre système de valeurs pour cible peuvent rester chez eux» , a-t-il martelé, répétant que «ceux qui ont tenu des propos infamants contre la France ou les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays ».

«Un petit ménage »

Le chef de l’état a dit aussi qu’il avait demandé à la DCRI, le contre-espionnage français, de « vérifier la situation sur notre territoire de toute personne signalée comme représentant un risque potentiel pour la sécurité nationale ». Au ministère de l’intérieur, on est prêt à dégainer. Selon nos informations, plusieurs procédures d’expulsions déjà en cours pourraient aboutir prochainement et être exécutées dans la foulée, afin d’être citées en exemple. D’autres pourraient être enclenchées et exécutées avant le premier tour de la présidentielle, dans quatre semaines.

«Depuis Toulouse, les services de renseignement sont mobilisés là-dessus, confie-t-on au ministère de l’intérieur. On va faire un petit ménage. » Nicolas Sarkozy et Claude Guéant connaissent le précédent Bouziane: en 2004, Dominique de Villepin avait vu l’expulsion de l’imam de Vénissieux, décidée par Sarkozy avant son départ de Beauvau, retoquée par le tribunal administratif de Lyon. Ils devraient veiller cette fois à ce que les dossiers soient bien ficelés, afin d’éviter des polémiques sensibles si près de l’élection. Depuis 2001, 145 expulsions d’islamistes radicaux, dont une trentaine d’imams, ont été exécutées, selon le ministère de l’intérieur.

Le congrès de L’UOIF surveillé

Le gouvernement s’apprête à refuser l’entrée à d’autres prédicateurs musulmans étrangers, étiquetés radicaux, qui comptaient se rendre au congrès de L’UOIF. «On a passé au crible les propos de certaines personnes qui ne sont pas acceptables, indique-t-on Place Beauvau. Certains d’entre eux relèvent de l’antisémitisme. Ces gens-là ne sont pas les bienvenus. Ça se matérialisera par des refus de visas. » Des décisions qui ne passeront pas inaperçues à quelques jours seulement du congrès. Sauf imprévu, Claude Guéant recevra le président de L’UOIF, Ahmed Jaballah, jeudi pour lui faire part de la situation. Le congrès se tiendra sous haute surveillance. «On veut faire passer le message aux islamistes radicaux», martèle un conseiller de Guéant.



 

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans Insécurité

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>