Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 18:55

Merci Monsieur le Président d'anticiper sur nos réflexions (postées précédemment ) . Il faut effectivement être inflexible en la matière. Agir vite, fort et dans la continuité. Ce sont ces prédicateurs étrangers qui amènents des  milliers de jeunes Français issus de l’immigration à épouser un islam radical, à l’instar de Mohamed Merah.

 

      >>>>   Voir les décisions de Nicolas Sarkozy 

 

      Il serait de bon droit de s’interroger sur les objectifs, les intentions de cette UOIF qui a

semble-t-il la fâcheuse tendance d’inviter sur le territoire national des prêcheurs radicaux.

Il serait judicieux d’établir et de faire connaître la liste des prêcheurs que nous ne voulons pas voir en France, et dissoudre toute organisation qui ne respecterait pas  cette règle.

De même il faudrait signifier aux prêcheurs radicaux hexagonaux de cesser d’inciter à la discorde sous peine de sanctions, d’expulsions.

 

 Sarkozy interdit la venue en France d'un prêcheur radical

 

Youssef al-qaradawi et peut-être d’autres prédicateurs n’assisteront pas à la réunion de l’union des organisations islamiques de France.

 Après la tuerie de Toulouse, Nicolas Sarkozy a fait savoir qu’il avait interdit la venue de Cheikh Youssef al-qaradawi, une des figures les plus célèbres du monde musulman. Le religieux était attendu au rassemblement organisé chaque année début avril par l’union des organisations islamiques de France (UOIF). D’autres invités jugés gênants pourraient être également écartés, car ils tiennent «ou voulaient tenir des discours qui ne sont pas compatibles avec l’idéal républicain» , a déclaré Nicolas Sarkozy, qui doit rencontrer les dirigeants de L’UOIF jeudi.

Ces indésirables pourraient être au nombre de cinq. En plus du salafiste égyptien Mahmoud al-masri, le nom de Tariq Ramadan a été évoqué, mais il est protégé par sa nationalité suisse. La présidence peut assez facilement refuser un visa ou un accès en France aux citoyens extra-européens. Dans les années 1990, al-qaradawi était régulièrement invité par L’UOIF en France. « Il est toujours leur théologien de référence » , indique Fiametta Venner qui a consacré un livre à L’UOIF. L’organisation a longtemps fait l’objet de polémiques. Présentée par ses détracteurs comme proche des Frères musulmans et promouvant un islam politique, l’union fait partie du Conseil français du culte musulman.

Ces dernières années, L’UOIF n’a plus convié al-qaradawi, évitant de s’afficher avec celui qui considère les attentats suicides comme l’ « arme du pauvre » pour les Palestiniens. Ou encore préconise de battre sa femme si elle devient trop fière dans son livre sur le « licite et l’illicite ». C’est encore lui qui assure qu’allah a imposé tout au long de l’histoire des « punitions aux Juifs pour les punir de leur corruption ». Hitler aurait ainsi réussi « à les remettre à leur place ». « La prochaine fois, ce sera par la main des musulmans » dit-il également dans une vidéo que l’on trouve sur Youtube.

Pour éviter la venue de Cheikh Youssef al-qaradawi qui dispose d’un passeport diplomatique qatarien, « j’ai indiqué à l’émir du Qatar lui-même que ce monsieur (Youssef al-qaradawi) n’était pas le bienvenu sur le territoire de la République française, a précisé le président sur France Info lundi, et il ne viendra pas. » De Doha, l’union mondiale des oulémas musulmans dirigée par al-qaradawi a dit son étonnement…

Au-delà des prédicateurs étrangers, les services de renseignement alertent sur l’action des prêcheurs radicaux et hexagonaux.

 

27 mars 2012

Le Figaro

CÉCILIA GABIZON

 

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans Politique

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>