Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 07:51

69688_algerieune
Le 20 novembre 2013
              

« On est qualifié ! » « On a gagné ! » « Algérie ! Algérie ! » « Vive l’Algérie ! Vive l’Algérie… et vive la France ! » En écoutant, hier matin, au lendemain de la qualification « historique » des Bleus pour la Coupe du monde, le bulletin d’information de 7 heures 30 sur France Inter, j’ai donc appris que l’équipe d’Algérie avait elle aussi passé l’épreuve du match de barrage et conquis de haute lutte son visa pour Rio de Janeiro en battant l’équipe du Burkina Faso par 1-0 grâce à un but signé Madjid Bougherra.

C’est en effet l’écho tonitruant de cette victoire que l’on pouvait entendre sur le document sonore que diffusait la station. Réalisé à Marseille, cet enregistrement, au demeurant tout à fait sympathique, reflétait fidèlement la liesse populaire qui s’est prolongée une grande partie de la nuit sur le Vieux-Port. Très normalement, la population locale disait ou plutôt hurlait sa joie d’avoir vu triompher les couleurs de son pays d’origine, sans oublier à vrai dire d’exprimer une satisfaction polie après le succès inespéré du onze tricolore.

Une heure et demie plus tard, le Journal de France Inter revenait sur une soirée qui restera gravée dans la mémoire des fans du ballon rond. Mais le document entendu plus tôt avait disparu de l’antenne et les acclamations et les youyous des tifosi algériens avaient fait place aux réactions moins exotiques de Français de souche sur le mode : « On a gagné, bordel ! » « Et un, et deux, et trois zéro ! » « On a gagné putain ! » et autres témoignages de l’inventivité et du patriotisme des autochtones.

Que s’était-il passé ? Se peut-il que quelque autorité haut placée de Radio France ait, pour de hautes raisons politiques, estimé inopportun et contre-productif un reportage qui ne faisait pourtant que confirmer le caractère multiculturel et la réalité multiethnique de la cité phocéenne ? Qu’un gros bonnet de Radio France, qui n’est assurément pas de ces « cerveaux malades » auxquels est interdit l’accès des studios du Quai Kennedy ait craint que la manifestation bruyante de sa joie par l’une des nombreuses communautés d’origine étrangère qui coexistent à Marseille fût du plus mauvais effet à l’approche de l’élection municipale et fît le jeu, je vous laisse à deviner de qui ? Cachez cette diversité que je ne saurais voir, comme dit à peu près Tartuffe.

À défaut de pouvoir ou de vouloir changer quelque chose à la réalité, le plus simple et le plus facile est en effet de la dissimuler et de la censurer. Procès d’intention, et sans preuve ? Le soupçon ne nous en viendrait même pas à l’esprit si depuis longtemps France Inter n’avait tourné le dos au principe de neutralité et au respect du pluralisme qui devraient être la marque d’une radio de service public pour devenir, du matin au soir, le véhicule d’une propagande à sens unique dont elle gave ses auditeurs. Ce n’est pas sans raison que, pour la deuxième année consécutive, et malgré la qualité de ses programmes ou de ses animateurs, son audience est en baisse. Si naïfs que puissent être les consommateurs et si rusés les vendeurs, ceux-ci ne peuvent pas indéfiniment tromper ceux-là sur la marchandise qu’ils leur vendent.

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>