Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:00

 

Claude Guéant

 

..toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique.

 

 

En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."

 

 

 


"Le Nouvel Observateur" de nouveau censuré au Maroc

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120203.OBS0564/le-nouvel-observateur-de-nouveau-censure-au-maroc.html

 

 


13 févr. 2012Le Figaro DELPHINE MINOUI CORRESPONDANTE AU MOYEN-ORIENT


Accusé d’« apostasie », Hamza Kashgari a été arrêté à Kuala Lumpur avec l’aide d’interpol puis extradé vers Riyad.


Un cheikh fondamentaliste appelle à l’exécution du blasphémateur


ARABIE SAOUDITE


La mort pour une petite centaine de caractères : c’est ce que risque le journaliste saoudien Hamza Kashgari après avoir osé publier sur son compte Twitter des messages contestataires à l’attention du prophète Mahomet. La Malaisie, où le jeune homme de 23 ans s’était enfui jeudi, a décidé de le renvoyer dimanche dans son pays, après l’avoir arrêté à sa descente de l’avion à l’aéroport international de Kuala Lumpur. Selon Ramli Yoosuf, le porte-parole de la police malaisienne, cité par plusieurs agences de presse, il a dû rembarquer sur un vol pour Riyad après avoir été remis aux autorités saoudiennes. « Nous craignons qu’il n’ait pas de procès équitable et qu’il encoure la peine capitale s’il est jugé pour apostasie » , a réagi son avocat, Muhammad Afiq Mohamad Nour. L’affaire remonte au 4 février dernier, date anniversaire de la naissance de Mahomet. Collaborateur à un journal local de Djedda, dans l’ouest de l’arabie saoudite, Hamza Kashgari est, comme des milliers de jeunes Saoudiens de son âge, accro à Internet et dispose de son propre compte Twitter (@Hmzmz). Ce jour-là, il décide de s’adresser au prophète. « Le jour de ton anniversaire, je te trouve où que je me tourne. J’ai aimé certaines choses en toi mais j’en ai abandonné d’autres, et je n’ai pas compris beaucoup de choses à ton sujet » , écrit-il. Au royaume wahhabite qui prône un islam rigoriste, son audace suscite rapidement une avalanche de réactions. Le ministre de l’information lui interdit, via Twitter, de poursuivre ses activités journalistiques. Dans une intervention télévisée, le cheikh fondamentaliste Nasser alOmar dénonce, en larmes, « l’outrageuse insulte publique » et appelle à l’exécution dudit blasphémateur. Pour le comité des fatwas (édits religieux qui se basent sur la charia, la loi islamique), les écrits du journaliste constituent une « apostasie » , un crime passible de la peine de mort. Placé en détention Pris au dépourvu, Hamza Kashgari s’excuse et supprime ses messages. Mais aux yeux des fanatiques, le mal est déjà fait. Tandis que son compte Twitter est désactivé, les menaces continuent à pleuvoir de toute part. Traqué comme un criminel, il finit par mettre le cap pour la Malaisie. Mais son voyage est rapidement écourté. Sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par Interpol, à la demande des autorités saoudiennes, il est immédiatement placé en détention après avoir posé les pieds sur le tarmac de l’aéroport de Kuala Lumpur. Quelques jours plus tard, il est finalement extradé. « Compte tenu des risques encourus, il est inacceptable de voir la Malaisie et une organisation telle qu’interpol coopérer avec l’arabie saoudite » , déplore Hassiba Hadj Sahraoui, la directrice adjointe d’amnesty International pour le Moyen-orient et l’afrique du Nord, en précisant que la Malaisie, qui ne dispose pas de traité d’extradition officiel, aurait dû offrir l’asile à Hamza. « Ce journaliste n’a fait qu’exercer son droit à la liberté d’expression. Or, compte tenu de l’archaïsme de l’appareil judiciaire saoudien, il y a aujourd’hui tout à craindre pour sa sécurité », s’inquiète-t-elle.

Partager cet article
Repost0
Published by voxpop - dans Islam

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>