Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 08:37

Guillame Roquette

            

GROQUETTE@LEFIGARO.FR

Jusqu’ici, la digue tenait tant bien que mal. L’Etat s’efforçait de maintenir l’école publique à l’abri du communautarisme. Parfois par la loi, quand cela s’avérait nécessaire : celle de 2004 interdisant les signes religieux à l’école, puis la circulaire Chatel de 2012 élargissant cette obligation aux parents d’élèves participant à la vie des établissements. Concrètement, les mères voilées ne pouvaient pas accompagner les sorties scolaires. Vincent Peillon quand il était ministre de l’Education nationale mais aussi Manuel Valls quand il avait la charge des cultes comme ministre de l’Intérieur avaient résisté aux pressions de toutes sortes et maintenu cette interdiction.

Ça, c’était avant. Car moins de deux mois après avoir été nommée ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem vient de donner satisfaction, dans la plus grande discrétion, aux activistes musulmans : désormais, les parents accompagnant des enfants dans le cadre scolaire ne sont plus soumis à la neutralité religieuse. La brèche est ouverte. Déjà, les associations contre « l’islamophobie » crient victoire et espèrent bien que la ministre ne s’arrête pas en si bon chemin. La liste des prochaines revendications est prête : le halal dans les cantines, l’autorisation des tenues couvrantes pour les filles, et, bien sûr, l’abrogation in fine de la loi de 2004.

Apparemment, Najat Vallaud-Belkacem n’en a cure. Habile, elle justifie sa décision en se réfugiant derrière le Conseil d’Etat, qui juge lui aussi que les mères voilées ne posent pas de problème. Cela ne vous rappelle rien ? Il y a vingt-cinq ans, le même Conseil estimait déjà que le port du voile islamique à l’école était compatible avec la laïcité (de même qu’il n’avait rien trouvé à redire au regroupement familial d’Africains polygames…). Où est le problème ? D’autant que la ministre de l’Education nationale prend bien soin de préciser qu’en cas de prosélytisme trop voyant, les responsables scolaires pourront réclamer aux mères « de s’abstenir de manifester leurs croyances ». Le message aux enseignants est clair : débrouillez-vous comme vous voulez avec l’islam mais ne demandez plus à l’Etat de vous soutenir. Il est interdit d’interdire.

Il y a six mois, Le Figaro avait provoqué un énorme scandale en révélant un rapport remis au Premier ministre de l’époque, Jean-Marc Ayrault, qui préconisait d’en finir avec l’intégration au nom de la lutte contre les discriminations. Les experts sollicités préconisaient d’assumer la dimension « arabe-orientale » de la France, proposaient l’enseignement d’une langue africaine au collège… et réclamaient qu’on mette fin à l’interdiction pour les mères voilées d’accompagner les sorties scolaires. A l’époque, toute la gauche au pouvoir, François Hollande en tête, avait juré ses grands dieux que ces recommandations resteraient sans lendemain. On sait désormais à quoi s’en tenir : autant les socialistes français sont mobilisés contre la violence islamiste, autant ils semblent avoir pris leur parti de l’halalisation à l’œuvre dans des territoires entiers de la République. Il est loin (1989) le temps où, comme le rappelle Eric Zemmour dans son dernier livre, Ségolène Royal signait des pétitions pour dénoncer dans le voile « le signe de l’oppression et de la contrainte exercées sur les femmes ». Désormais, l’assimilation semble devenue un gros mot, la laïcité une vieillerie tout juste bonne à em… les catholiques.

Et pendant ce temps, le communautarisme pousse ses feux à tous les étages du système éducatif. La célèbre crèche Baby-Loup, qui avait osé licencier une collaboratrice voilée, a dû quitter Chanteloup-les-Vignes, harcelée par les salafistes. A l’université, les incidents liés au respect de la laïcité se multiplient. Sur le campus de Lille 1, selon Le Monde, des étudiantes maghrébines tête nue sont accostées par des étudiants de même origine qui leur demandent pourquoi elles ne portent pas le voile. Merci, Madame la ministre.

Partager cet article

Repost0
Published by voxpop - dans La France en résistance

Bienvenue

  • : Le blog de voxpop
  • : Immigration en France : Etat des lieux, réflexion et charte de vote. La France en résistance
  • Contact

CHOISIR 

LA  FRANCE

 

RESISTANCE !

Capture-d-ecran--316-.png 

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>>